choisir son parquet
Chambres, Salon, Tendances

Comment choisir votre parquet ?

Partagez

Le choix du revêtement de sol est une décision qui peut sembler à la fois complexe et simple à prendre pour un propriétaire lors d’une rénovation. A partir de son choix, c’est toute la décoration et le design de son logement qui en seront chamboulés. Bien qu’il existe de nombreuses options différentes, de la moquette au terrazzo, un matériau fait l’unanimité : le parquet.

Mais tous les parquets ne sont pas forcément égaux, et choisir un produit n’est pas qu’une question de goûts et de couleurs. Une série d’autres facteurs peuvent avoir un impact sur l’esthétique et le résultat final.

Choisir entre le parquet massif et le parquet stratifié

Traditionnellement, les parquets étaient taillés dans des planches épaisses de bois massif. Aujourd’hui, le bois massif est encore largement disponible, mais de nombreuses entreprises offrent également des parquets stratifiés avec une couche supérieure plus mince de bois dur, collés à d’autres couches conçues pour empêcher le plancher de se déplacer pendant les cycles de dilatation et de contraction. Tout les bois se déplacent dans trois directions : il y a un mouvement tangentiel, radial et longitudinal. Avec les produits stratifiés, vous créez des forces opposées à l’intérieur de la latte pour essayer de restreindre le mouvement naturel du bois.

Pour les sous-sols et les appartements avec des sous-planchers en béton, les sols stratifiés offrent un avantage pour l’installation. Considérant que le bois massif est généralement installé sur une ou deux couches de contreplaqué, ce qui peut augmenter la hauteur d’un plancher et interférer avec les portes existantes ou réduit légèrement la hauteur du plafond, le parquets stratifié peut être collé directement au béton ou sur un tapis isolant, Il est également adapté pour un installation combinant le chauffage au sol.

Mais choisissez soigneusement parce que certains planchers stratifiés ont des couches supérieures si minces qu’ils ne peuvent pas être poncés et remis en état par la suite. Les produits de qualité supérieure comportent une couche plus épaisse où vous aurez autant de bois utilisable que vous auriez eu avec une latte de bois massif,

Malgré les avantages des parquets stratifiés, certains propriétaires préfèrent toujours le bois massif. Il y a quelque chose à propos d’un bois massif qui le différencie : Vous pouvez le sentir sous les pieds et c’est plus chaleureux.

Choisissez un parquet avec finitions ou sans finition

Les parquets en bois massif peuvent être achetées avec un aspect brut qui est fini par un professionnel après l’installation, ou avec une couche de finition déjà appliquées. L’avantage du bois avec finitions est que vous savez exactement ce que vous obtenez. Une fois que vous sélectionnez un produit, vous aurez un échantillon exact à utiliser pour coordonner la palette de couleurs de votre maison et choisir d’autres éléments de conception, tels que les textiles, les revêtements muraux et les armoires. Le revêtement de sol avec finition prend également moins de temps à installer, car il n’est pas nécessaire d’appliquer du vernis ou de l’huile. Quand vous choisissez d’appliquer les finition,vous faites un paris et vous vous fiez aux compétences de l’entrepreneur en revêtements de sol pour bien faire les choses.

A LIRE AUSSI  Comment décorer un petit salon : 10 conseils

Pourtant, la finition sur place permet un niveau de personnalisation qui plaît à de nombreux propriétaires et concepteurs. De cette façon, nous avons beaucoup plus de contrôle sur la teinte et la brillance. Le produit final sera également plus lisse, parce que le revêtement de sol non fini est généralement poncé après avoir été cloué et ensuite fini comme un seul plan continu. C’est un petit détail, mais qui peut faire la différence.

Choisissez le type de finition (cirés ou vitrifié)

Il y a toute une gamme de produits avec finition, de l’huile pénétrante aux hybrides ressemblant à l’huile, aux vitrifiés, aux finitions avec uréthane. Mais pour simplifier, la plupart des finitions tombent dans une de deux catégories : ciré ou vitrifié.

La cire (ou l’huile) pénètre dans le bois et a un aspect très doux, mat et naturel. Mais il n’est pas aussi imperméable aux taches et aux dommages que le parquet vitrifié, qui crée une couche de finition dure à la surface du bois, plus résistante à l’usure, surtout pour les enfants ou lorsque les aliments à travers la cuisine.

Les finitions à la cire et à l’huile se rayent plus facilement, mais rendent également les rayures moins visibles. Les parquets huilés sont également faciles à retoucher point par point en cas de problème. Avec les produits vitrifiés, vous devez généralement remplacer une planche ou une latte. Avec une finition à l’huile douce, vous avez un entretien plus facile, mais vous devez le faire plus souvent. Si vous faites le choix des parquets vitrifiés, vous n’aurez pas besoin d’entretenir souvent votre sol, mais lorsque ce sera le cas, la tâche sera plus importante.

Choisissez le type de bois

Le chêne est le roi des parquets en bois massifs pour une bonne raison. C’est un bois très durable qui prend très bien la teinture. Il a également un grain naturel attrayant et est très accessible conduisant à des prix raisonnables. Dans le milieu du design, le chêne blanc est particulièrement populaire, car il n’a pas les tons rosés de chêne rouge. Le noyer est un autre choix populaire. Bien que légèrement plus doux que le chêne, il a une couleur profonde qui le rend idéal pour les pièces où une finition plus foncée est souhaitée.

Si vous souhaitez obtenir une couleur, il est préférable de commencer avec un matériau naturel un peu plus clair que vous allez obscurcir pour obtenir la teinte désirée. Le noyer, est un choix naturel lorsque vous désirez un ton plus riche et plus chaud. Le choix se résume en grande partie à la préférence personnelle en termes de couleur et de grain.

A LIRE AUSSI  Comment utiliser les pochoirs muraux en 10 conseils

quel type de bois choisir pour son parquet

Choisissez votre modèle de grain

Les bûches sont coupées de trois façons différentes – sciées à à la scie ordinaire, en fissure et sciées en quartiers – ce qui donne trois modèles de grains différents. Avec la scie, le produit a un grain de bois traditionnel, avec des motifs ondulés connus sous le nom de cathédrales. C’est exactement ce que vous imaginez lorsque vous entendez le terme « grain de bois ».

Par comparaison, les planches sciées en fissure présentent un long grain linéaire et constant, sans cathédrales. Les planches sciées sur quartier ressemblent à cela, mais elles ont d’autres représentations irrégulières avec des reflets colorés, presque en 3D qui rayonnent sur la planche. Cela peut être très bien ou non en fonction de ce que vous recherchez.

Dans la plupart des cas, les parquets en bois massifs sont vendus en mélangeant scies ordinaires ou scies à fente et quart sciés. La combinaison est sympa parce qu’il permet d’avoir un plancher avec des variations. Cependant, il est possible de s’approvisionner exclusivement en bois scié ou en quart.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais grains quand il s’agit de bois. Cela dépend de l’application et de ce que vous désirez. Dans une propriété plus rustique, nous préconisons l’utilisation des scies ordinaires.

Déterminer la largeur de la planche

Bien qu’il fut un temps où il semblait que presque tous les parquets étaient installés avec des lattes de 5 à 7,5 centimètres, beaucoup de gens utilisent maintenant des planches plus larges. Il y a un sentiment de luxe et de dépenses associé à une planche plus large. Une fois que vous dépassez la norme, vous commencez à vous sentir spécial.

C’est pourquoi une latte de 10 à 15 centimètre est presque devenue une norme, selon la taille de la pièce et l’application. En général, plus la pièce est vaste, plus la planche sera large. Cependant, les lattes plus larges sont plus chères. Plus vous allez loin, plus vous dépensez. Alors qu’un plancher composé de larges planches aura moins de jointures qu’un plancher composé de fines lattes, il est important de savoir que ces jointures peuvent finir par devenir plus proéminentes à mesure que le bois se dilate et se contracte. Ce phénomène est dû au fait que les changements dans le bois ne sont pas répartis sur autant de planches et peut donc paraître exagéré

Tutoriel pour peindre son parquet

Découvrez également notre dossier pour choisir vos matériaux et revêtements

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...

Partagez

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *